Mon projet de recherche universitaire

Dans le cadre de mon travail de professeur en planification financière et comme tout professeur au niveau universitaire, une partie de mes responsabilités est liée à la recherche.

N’échappant pas à cette importante réalité, mon domaine de recherche est, vous le devinerez, la planification financière et tout ce qui s’y rapporte : Finance comportementale, placements, éthique, conformité, etc.

Cette année, ma recherche porte sur le sujet de la « finance responsable » laquelle est un sujet d’actualité qui préoccupe les investisseurs. Plusieurs institutions financières, distributeurs de fonds de placement et influenceurs dans les milieux spécialisés y voient l’équivalent du « Saint Graal[1] ».

Mais qu’en est-il vraiment? Le but de mon projet de recherche est de valider si des entreprises étiquetées comme étant « responsables » ont un effet positif dans le portefeuille d’investissement des Canadiens. Par « responsables », j’entends, durable, éthique, socialement responsable, etc.

En effet, dans un environnement de placements canadiens, endroit où les ressources naturelles sont fortement présentes (ex. pétrole, mines, etc.), est-il possible d’offrir un nombre suffisant d’actions d’entreprises dites « responsables » étant donné que même leurs prêteurs (institutions financières) partagent la même « étiquette »?

En utilisant les données des fonds communs de placement offerts aux investisseurs canadiens et identifiés comme « responsables », je me propose d’analyser leurs rendements et de comparer ceux-ci aux rendements de fonds n’étant pas considérés « responsables », mais aussi offerts aux mêmes investisseurs.

Pour être considérés comme comparables, ils devront avoir une composition et des objectifs allant dans la même direction (ex. des fonds d’actions canadiennes de sociétés possédant une grande capitalisation boursière).

Ironiquement, des fonds étiquetés « non responsables » existent, l’un des plus connus étant « Vice Fund[2] ». Il sera intéressant de voir le coût de rendement de la responsabilité.

La conclusion de cette analyse aura deux aboutissements possibles. La responsabilité des entreprises amènera un rendement supérieur aux investisseurs ou un coût à ces derniers. Indépendamment, si rendement inférieur il y aurait, un investisseur pourrait considérer que c’est le prix à payer pour investir en fonction de ses valeurs.

J’apprécierais recevoir vos commentaires sur votre perception des fonds « responsables » :

  • Pourquoi vous en avez? Ou pas?
  • Pourquoi vous en voudriez? Ou pas?
  • Qu’est-ce que vous ferais changez d’idée?

Simplement m’écrire à : hexagoneconseils@gmail.com

Merci

 

Clément Hudon, Pl. Fin., FCSI, BAA, M. Sc.

Professeur en planification financière

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Graal
[2] http://www.usamutuals.com/usa-mutuals-vice-fund

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s