Vous avez un fonds de pension d’employeur, mêlez-vous de vos affaires!

Il fut un temps… il y a très très longtemps, avant le début des années 80, la très grande majorité des fonds de pension d’employeurs indexait la rente de leurs employés retraités en fonction de l’inflation. Depuis plusieurs décennies, ce n’est plus le cas.

L’inflation « galopante » des années 80 a eu raison de cette indexation. S’ils voulaient conserver la viabilité de leurs fonds de pension, les employeurs devaient prendre des décisions impopulaires.

En plus de l’inflation, les employeurs ont dû composer avec une autre réalité. L’espérance de vie de leurs retraités qui a augmenté de façon importante et avec, le coût pour assurer leurs engagements actuariels auprès de ceux-ci.

Aujourd’hui, l’inflation est sous contrôle, la Banque du Canada vise entre 2% et 3% d’inflation par année, mais notre espérance de vie continue d’augmenter.

La conséquence, la viabilité des fonds de pension des employeurs est toujours aussi menacée, car avec une espérance de vie plus élevée, le montant nécessaire par rentier ne fait qu’augmenter.

C’est ce qui explique que tout comme dans les années 80, alors que la majorité des employeurs ont cessé d’indexer pleinement les rentes de leurs retraités en fonction de l’inflation, depuis quelques années, ces mêmes employeurs sont à la recherche de stratégies afin de diminuer le coût de leurs fonds de pension.

Ainsi, ceux qui détiennent un fonds de pension d’employeur devraient avoir remarqué que plusieurs changements ont été mis en place avec les conditions de leur fonds de pension. À titre d’exemple : Réduction du nombre d’années de rentes garanties, réduction de la réversibilité au conjoint, élimination de l’indexation et, très souvent, augmentation des primes pour les employés toujours actifs ou pire, baisse des rentes pour les employés retraités.

L’aspect le plus négligé de ces changements demeure la non-indexation pleine de l’inflation. Comment grave dites-vous? Disons que vous avez accédé à la retraite en l’an 2000, il y à peine 19 ans. Pour chaque 100$ de dépenses en l’an 2000, vous devez prévoir 145$ en 2019 (2% d’inflation par année). Si votre rente n’a pas été pleinement indexée, vous vous êtes appauvris chaque année depuis l’an 2000.

Dans le cadre de mes activités professionnelles, j’anime des conférences sur la retraite auprès de détenteurs de régime de pension d’employeurs qui sont souvent très étonnés d’apprendre que leur rente de retraité ne sera pas pleinement indexée. Évidemment, nos employeurs ont tendance à mentionner que nos rentes seront indexées, ce qui est en partie correct, mais, pas pleinement indexé. Et pour certaines années, pas indexées du tout.

Certains régimes de retraite sont indexés à compter de 3%. En d’autres mots, le premier 3% n’est pas indexé, seulement si cela dépasse ce chiffre. Par exemple, pour 4% d’inflation, votre rente est indexée de 1%, vous perdez donc 3% par année en pouvoir d’achat.

Lorsque je donne la conférence, les gens s’interrogent sur ce qu’ils peuvent faire face à cette situation. C’est relativement simple, si on est jeune, mais un peu plus compliqué si on est très près de la retraite.

En effet, le REER et le CELI sont deux véhicules permettant d’accumuler des montants à l’abri de l’impôt pour la retraite. Ainsi, lorsque vous serez retraité, vous pourrez utiliser ces placements pour indexer vous-même votre rente de pensionné et vous assurez de maintenir votre pouvoir d’achat tout au long de votre retraite.

Comme je le mentionnais, plus on a de temps devant nous, plus on aura l’avantage des intérêts composés de notre côté. Par contre, lorsqu’on est jeune, on a souvent un revenu moindre et des dépenses plus élevées. L’épargne systématique est une façon reconnue d’épargner pour la retraite tout en respectant son budget.

Si on est à quelques années de la retraite, il n’est pas nécessairement trop tard. Contrairement aux plus jeunes, à ce moment de notre vie, nos revenus sont souvent plus élevés et nos dépenses le sont moins. De plus, on a aussi accumulé des droits REER inutilisés qui pourront nous servir dans nos dernières années de travail.

LE RÔLE DU PLANIFICATEUR FINANCIER

Que l’on soit jeune ou moins jeune, il y a des solutions, mais l’important c’est de vous mêler de vos affaires, de rencontrer un planificateur financier afin de prendre connaissance de votre situation et de bâtir une stratégie personnalisée pour vous.

Effectivement, ce genre de conseil fait partie du quotidien d’un planificateur financier. En fonction de ses permis d’exercices, il vous accompagnera et saura s’entourer d’autres professionnels selon les expertises requises.

Comme le précise l’Institut québécois de planification financière (IQPF)[1]:

La planification financière personnelle est un processus qui consiste à optimiser votre situation financière et votre patrimoine. La planification financière intègre les connaissances des sept domaines suivants : aspects légaux, assurance et gestion des risques, finances, fiscalités, placements, retraite et succession.

Le rôle du planificateur financier est de vous aider dans l’élaboration de votre planification financière en vous traçant un plan d’action stratégique entièrement adapté à vos besoins et tenant compte de vos contraintes et de vos objectifs personnels. Il vous propose ensuite des stratégies et des mesures cohérentes et réalistes pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. Ce sont des atouts précieux pour suivre de près l’évolution de votre patrimoine et prendre la bonne décision au bon moment.

N’hésitez donc pas à consulter un planificateur financier reconnu par l’IQPF[2].

[1] https://www.iqpf.org/services-au-public

[2] https://www.iqpf.org/services-au-public/repertoire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s