La retraite – Le plus long voyage de votre vie!

Récemment, j’ai dû me rendre à Québec pour une rencontre.

À partir de Montréal, j’ai utilisé l’autobus et le train. Avant mon départ, j’ai réservé mon billet de train via l’application de « Via Rail » et confirmé l’heure de mon autobus via « Citymapper ». Un peu comme un voyage « tout inclus », je me suis débrouillé seul.

Ce n’était pas la première fois que je fonctionnais de cette façon et le tout s’est très bien déroulé, comme prévu. Je dois avouer que les premières fois, tout ne s’est pas déroulé comme prévu, ce qui m’a occasionné des retards et quelques inconvénients peu coûteux. À chaque voyage d’affaires ou pour le plaisir, j’ai appris et amélioré mon expérience.

La retraite aussi ressemble à un voyage. On a une idée de ce qu’on veut faire, où on veut aller et comment on fera tout cela. Cependant, pour la planification de ce long voyage, on ne pourra pas recommencer, on a qu’une chance de bien la réaliser.

Je m’explique. Lorsqu’on planifie un voyage, le premier point à déterminer est le coût (budget) du voyage. Ainsi, si notre budget est de 5,000$, les destinations et accommodations choisies le seront en fonction du respect de ce même budget. Dans les faits, probablement, qu’on prévoira 4,500$ afin de laisser une marge de manœuvre pour les imprévus.

Au retour de notre voyage, on fait le « post-mortem » de notre aventure et on améliore la planification de notre prochain voyage. Chaque expérience s’améliore, car on a plus de vécu. En fonction de la courbe d’apprentissage de chacun, nos voyages sont de plus en plus personnalisés en fonction de nos besoins.

Pour la retraite, c’est un peu la même chose. Dans un premier temps, on s’imagine à la retraite. Que fera-t-on? Comment occuperons-nous notre temps? Quelles seront nos dépenses annuelles de base comme le logement, la nourriture, la voiture, etc. Par la suite, on ajoute un montant estimé pour nos loisirs, pour voyager par exemple.

Il faudra aussi prendre en considération que nos projets seront tributaires de notre âge et de notre état de santé. Sans tomber dans les préjugés et les stéréotypes, on comprend que faire le tour de l’Europe est plus réaliste quand on est dans la soixantaine que lorsqu’on est âgé de 82 ans. Il ne faudrait pas que l’assurance-voyage soit plus dispendieuse que le voyage en tant que tel.

Avec ces informations, on est à même d’établir son budget de retraite, son coût de vie de retraité. En fonction de cette information, on calcule le montant annuel (indexé pour l’inflation) nécessaire à la réalisation de nos projets de retraite.

Finalement, en fonction du montant annuel nécessaire, on peut calculer le montant d’épargne, avec ou sans fonds de pension d’employeur, nécessaire au moment du début de notre retraite. Ce montant nous indiquera si aujourd’hui, nous sommes en bonne route pour réaliser notre objectif et si ce n’est pas le cas, les montants supplémentaires à épargner pour y arriver.

Donc, si je résume, on a besoin de deux choses:

# 1 – Quel est le coût annuel de mon projet de retraite?

# 2 – Combien de revenus annuels aurais-je au moment de ma retraite?

Si vous vous trompez sur l’une de ces deux choses, votre plus long voyage risque de devenir angoissant et vous ne pourrez pas corriger la situation la prochaine fois, car il n’y a qu’un seul voyage à la retraite puisque vous n’aurez qu’une seule retraite et qu’elle est permanente.

Quoiqu’il puisse être tentant de fonctionner de façon autonome pour planifier votre plus long voyage à vie, votre retraite, il ne s’agit pas de vos vacances annuelles, vous devriez être accompagné par un expert pour planifier celle-ci.

Votre agent de voyage pour la retraite, c’est un planificateur financier.

Un planificateur financier validera avec vous le coût annuel de votre projet de retraite, grâce à son expérience avec d’autres retraités ou futurs retraités. Votre planificateur financier vous aidera à demeurer réaliste dans le coût de votre projet de retraite, car la majorité d’entre nous est souvent trop optimistes pour nos propres projets. Un regard externe aidera grandement à garder les pieds sur terre.

Par la suite, votre planificateur financier validera les montants qui seront disponibles à la retraite en tenant compte des différents régimes auxquels vous aurez droit et en fonction des actifs déjà accumulés ainsi que de ceux qui le seront d’ici votre retraite. Il tiendra compte de l’inflation et de l’importance de l’indexation de vos revenus de retraités.

De plus, votre planificateur financier regardera votre budget actuel afin de dégager des montants nécessaires à la réalisation de votre projet de retraite, notamment, la gestion de la dette.

En effet, n’oubliez pas que 1,000$ de paiement de dette par mois nécessiteront entre 1,400$ et 1,600$ de revenus bruts mensuels afin de l’acquitter. C’est une moyenne de 18,000$ de revenus de pension annuelle bruts destinés à votre dette.

Si vous êtes l’un des privilégiés qui ont un régime de pension d’employeur, imaginez l’impact de perdre 18,000$ de revenu annuellement. Certaines personnes retardent leur retraite à cause des pénalités pour départ anticipé et le coût en dollars est généralement moins élevé que cela. Il devient donc impératif de rembourser vos dettes avant la retraite.

Finalement, votre planificateur financier s’assurera que les aspects légaux sont couverts (ex. testaments et mandats) ainsi que les protections nécessaires (ex. Assurances).

En bref, si vous avez déjà eu une mauvaise expérience d’une semaine dans un voyage qui était loin de ce que vous aviez prévu, rappelez-vous du « tout-inclus de l’enfer », imaginez toute une retraite…

LE RÔLE DU PLANIFICATEUR FINANCIER

Ce genre de conseil fait partie du quotidien d’un planificateur financier. En fonction de ses permis d’exercices, il vous accompagnera et saura s’entourer d’autres professionnels selon les expertises requises.

Comme le précise l’Institut québécois de planification financière (IQPF)[1]:

La planification financière personnelle est un processus qui consiste à optimiser votre situation financière et votre patrimoine. La planification financière intègre les connaissances des sept domaines suivants : aspects légaux, assurance et gestion des risques, finances, fiscalités, placements, retraite et succession.

 Le rôle du planificateur financier est de vous aider dans l’élaboration de votre planification financière en vous traçant un plan d’action stratégique entièrement adapté à vos besoins et tenant compte de vos contraintes et de vos objectifs personnels. Il vous propose ensuite des stratégies et des mesures cohérentes et réalistes pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. Ce sont des atouts précieux pour suivre de près l’évolution de votre patrimoine et prendre la bonne décision au bon moment.

N’hésitez donc pas à consulter un planificateur financier reconnu par l’IQPF[2].

[1] https://www.iqpf.org/services-au-public

[2] https://www.iqpf.org/services-au-public/repertoire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s